Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #environnement tag

Water has no flag - Christi Belcourt

Publié le par La Caravane des Sources

Water has no flag - Christi Belcourt

Water has no flag
Water knows no race

The earth's belly grew
of sun and moon 
and stars
until her waters broke 
and all of creation 
took its first breath
crying out "glorious is life" into the four directions

And for a million moons
and a million cycles around the sun 
she danced, 
birthing beings as miraculous as the stars,
while the sun and moon
danced like jewels 
on the surface of her seas
and all of creation sang in unison "glorious is life"

For a million moons 
and a million cycles around the sun, 
all drank from the shores of her veins,
all whose bones returned to her flesh
all who come from her
all here now
carrying within them all who ever was
and all who will ever be.

Our mother
whose waters broke on that first day and made song possible.

We sing now for you
To you
For you 
Drumming to your heartbeat
with nothing left to give but our bones and flesh as an offering
so that we too can drink in life from the shores of your veins 
for another million moons 
and another million cycles around the sun

 

Christi Belcourt

https://www.facebook.com/christibelcourt?fref=nf

Voir les commentaires

Les peuples indigènes du monde se réunissent en ce moment. Leur but : préserver la planète !

Publié le par La Caravane des Sources

Voir les commentaires

Le Lac Baïkal est malade

Publié le par La Caravane des Sources

Voir les commentaires

Rassemblement des grands lacs - Isaac Murdoch

Publié le par La Caravane des Sources

Rassemblement des grands lacs - Isaac Murdoch

 

Message d’Isaac Murdoch, 30 juillet 2016 résumant ce qui a été décidé lors du Rassemblement des Grands Lacs.

 

Rassemblement des Grands Lacs- actions décidées par le Concile des Anciens du rassemblement des Grands Lacs.

 

Partout dans le monde, nous constatons la destruction totale de nos Eaux.

Oléoducs, déchets nucléaires, fracturation hydraulique, plastics, toxines, espèces envahissantes et débordements de produits chimiques. Avec le changement climatique et les actions politiques qui continuent de soutenir cette destruction, cela peut paraître une montagne impossible à franchir. Même les instances politiques ne peuvent pas inverser ce processus parce que c’est la conscience sociale des gens qui doit être changée.

Nous voyons ces changements partout chez les gens….

Dans plusieurs endroits des gens se réveillent et agissent et parlent haut et fort pour les Eaux. Plus de 300 personnes se sont rencontrées lors d’un conseil de 4 jours au « Garden River First Nation » du 14-17 juillet 2016 lors du rassemblement des Grands Lacs pour délibérer et prier pour les Eaux des Grands Lacs. Nous nous sommes réunis en cercles d’hommes, de femmes, de « Two-Spirit » personnes, de jeunes et nous avons présenté nos idées au Conseil des Anciens. Les Anciens se sont réunis, ils ont délibéré et voici ce qu’ils nous ont transmis.

Le Conseil des Anciens nous dit que par-dessus tout, nous devons continuer d’offrir notre « Asemaa » (tabac) et continuer d’être en cérémonie lorsque nous faisons quelque chose pour les Eaux. Nous devons continuer de coordonner des marches pour l’Eau et organiser des cérémonies et des rassemblements pour l’Eau. Ils nous encouragent à faire des cérémonies pour l’Eau en suivant les cycles de la lune et sur des sites sacrés. Ils nous encouragent de continuer à jeûner et à envoyer nos jeunes dans la nature pour jeûner. Ils comprennent et respectent la direction prise par notre peuple avec le Jiiskaan (tente tremblante) et nous encouragent de demander aux Esprits la guidance dans tout ce que nous faisons.

Le Conseil des Anciens souligne la responsabilité personnelle et l’action de protéger Nibi (l’Eau) et Aki ( La Terre). Nous devons commencer de vivre de la même manière que nos ancêtres, sur ces terres et aussi sur les vastes territoires qui sont disséminés autour de nous. Nous devons amener nos familles, nos enfants et nos jeunes dans la nature pour construire des wiigwaams et des loges d’apprentissage. Nous devons commencer de planter et récolter nos graines traditionnelles. Nous devons sortir du réseau et commencer de déménager dans les forêts. Nous devons éliminer les plastiques de nos vies. Nous pouvons aussi individuellement et collectivement boycotter les compagnies nuisibles telles que Nestlé et élever nos voix contre les décisions gouvernementales qui font du mal à Nibi (l’Eau) et à Aki (Terre).

Le Conseil des Anciens nous encourage aussi à partager nos actions avec le monde entier pour montrer le travail que nous faisons pour Nibi (L’eau) et pour Aki (Terre). Nous devons partager tout ce que nous faisons grâce à nos différents réseaux et connexions les uns avec les autres. Nous devons partager ce que nous faisons et utiliser la technologie à notre avantage sur des plateformes qui nous unissent, telles les médias. Ils insistent sur le fait que les enfants, en particulier, doivent être informés des actions que nous mettons en place parce qu’ils sont ceux qui se sentent le plus démunis. Nous devons ramener l’espoir chez les jeunes.

Les Anciens mentionnent spécifiquement qu’ils veulent voir les hommes impliqués de manière visible à marcher au côté des femmes en portant le bâton de l’aigle pour elles et en étant présents pour soutenir les actions qu’elles conduisent pour les eaux.

De plus, Aseema (tabac) est présenté au Conseil des Anciens afin qu’ils donnent la bénédiction à la vision d’Edward George qui a ramé sur le lac Huron pour venir au Rassemblement. L’un après l’autre, nous avons offert notre Asemaa (tabac) au rouleau de sable qu’il a dessiné lors du rassemblement. Nous avons confirmé notre soutien et engagement à travailler dans la direction de la vision qu’il a reçue et qui verra la renaissance du système de gouvernance de notre clan. Nous devons commencer à travailler tous ensemble dans la direction d’une vision commune pour les gens.

Nous sommes officiellement entrés dans une nouvelle ère où le changement climatique et la crise de l’Eau peuvent être inversés si nous travaillons ensemble. Le temps d’agir est là, maintenant. Les Grand-Mères et les Grand-Pères ont parlé.

Temps sacré.

Traduction : Claire-Lise

 

* * * * * * *

 

Et voici une mise à jour concernant la prochaine marche internationale pour l’Eau, en réponse à de nombreuses demandes….


Nibi Onji Canoe Journey.


Nous sommes très heureuses d’annoncer l’itinéraire pour 2017. Nous commencerons notre voyage appelé « Daapnigaadeg Shkapjiganan / Picking Up the Bundles » à Duluth au Minnesota et finirons à Eastern Doorway au Québec, d’avril à août 2017.


Notre intention est de ramer le long de la marche pour l’eau et Biidaasige (Josephine Mandamin)- l’itinéraire devant être encore annoncé.
Si vous êtes intéressé à participer à n’importe quel niveau à ce voyage, nous vous remercions de nous envoyer votre demande sur cette page ( Facebook-Nibi Onji Canoe Journey) ou à une des adresses email mentionnées.
S’il vous plaît, répandez ces informations, soyons optimistes.
Et voilà, vous le savez maintenant…
Le travail continue. Merci de faire partie de cet extraordinaire voyage.
Miigwetch !
Pour toujours dans nos cœurs, nous ne pourrions pas faire cela sans vous.
Jusqu’au prochain email…soyez bien .

 

 
<table bgcolor="#ffffff" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" class="body" style="MARGIN: 0px; width=" 100%"="">
Isaac Murdoch
GREAT LAKES GATHERING - THESE ARE THE ACTIONS AS DECIDED BY THE ELDERS' COUNCIL OF THE GREAT LAKES GATHERING
 
Everywhere all over the world we are witnessing the utter destruction of our waters. Pipelines, nuclear waste, fracking, plastics, toxins, invasive species and chemical run off. With climate change and the political actions that support this continued destruction, this can seem like a mountain impossible to climb. Even political will cannot reverse this process because it is the social conscience of the people that needs to change.
 
We are seeing this change within people everywhere...
Everywhere people are waking up and taking actions and speaking out for the waters.
Over 300 people met in council over four days in Garden River First Nation from July 14-17, 2016 at the Great Lakes Gathering to deliberate and pray for the waters of the Great Lakes. We met in circles of Men, Women, Two-spirit people, and Youth, and presented our ideas to the Elders Council. The Elders met, deliberated, and this is the direction they provided to all of us.
 
The Elders Council said that above all else must continue to offer our Asemaa (tobacco) and keep everything in ceremony when taking actions for the waters. We must continue to coordinate water walks and host large ceremonies and gatherings for the water. They encouraged us to hold water ceremonies in accordance with the moon cycles and on sacred sites. They encouraged us to continue to fast and send our young people out to fast. They also understand and respect the direction given to our people through the Jiiskaan (shaking tent) and encouraged us to seek the direction from the spirits in all we do.
 
The Elders council stressed personal responsibility and action to protect Nibi (water) and Aki (earth). We must begin to live the way our ancestors did, on the land and spread across our vast traditional territories. We must bring our families, our children and the youth into the bush to build wiigwaams and teaching lodges. We must begin to harvest and plant our traditional seeds. We must go "off the grid" and begin to move into the forests. We must eliminate plastic in our lives. We can also individually and collectively boycott harmful corporations like Nestle, and raise our voices about government policies that harm us or Nibi (water) and Aki (earth).
 
The Elders Council also told us that our languages are integral to the health of the waters. We all must do what we can to learn our language and do everything we can to transmit the language and teachings to the children and youth in Anishinaabemowin (Indigenous Languages). The languages and wisdom in the language is what can protect the waters.
 
The Elders Council also encouraged us to share our actions with the world to demonstrate that we are doing the work for Nibi (water) and Aki (earth). We must share everything we are doing through all of our connections with each other. We must share what we are doing and use technology to our advantage on platforms that unite us such as social media. They stressed that they want the children in particular to be informed of the actions we are taking because they are the ones who are feeling the most hopeless. We must restore hope in the young people.
 
The Elders also specifically mentioned that they want to see the men visibly involved with and walking with the women by carrying the eagle staff for them and being there to support the actions that women are leading for the waters.
 
In addition, the Elders Council was presented with Asemaa (tobacco) to give blessings to the vision of Edward George, who paddled on Lake Huron to the Gathering. One by one we offered our Asemaa (tobacco) on the sand scroll that he drew out at the gathering. We confirmed our support and commitment to work towards the vision he received which will see the restoration of our clan governance system. We must begin to collectively work towards this as a common vision for the people.
 
We have officially entered into a new era where Climate Change and Water Crisis can be reversed when we work together. The time to act is right now. The Grandmas and Grandpas have spoken.  #SacredTimes
 
 
 
Very excited to announce the route for 2017. We will begin our great journey called "Daapnigaadeg Shkapjiganan | Picking Up the Bundles" beginning from Duluth, Minnesota to the Eastern Doorway in Quebec from April 2017 - August 2017. 

Our intention is to paddle alongside the Water Walk and Biidaasige (Josephine Mandamin) - route yet to be announced. 

If you are interested in participating at any level of the journey please send an inquiry to this page (Facebook Page - Nibi Onji Canoe Journey) or the affiliated email address. 

Please spread the word - feeling optimistic.
 
 
And there you have it ...
The work continues.  Thank you for being part of this amazing journey.
Miigwetch!
 
FOREVER IN OUR HEARTS
WE COULD NOT DO THIS WITHOUT YOU.

Until we email again ... be well.

 

Sandi Boucher

On behalf of WaterWalkersUnited

 

www.waterwalkersunited.com

 

 

 

 
 
Water Walkers United, 188-C Clavet Street, Thunder Bay, Ontario P7A2M4 Canada
Sent by sandi.boucher@shaw.ca in collaboration with
Constant Contact

Voir les commentaires

La mission de cet homme ? Sauver les coraux de son île !

Publié le par La Caravane des Sources

Voir les commentaires

Le pianiste Ludovico Einaudi joue sur la banquise pour sauver l'Océan Arctique

Publié le par La Caravane des Sources

Voir les commentaires

Warka Water

Publié le par La Caravane des Sources

Voir les commentaires

C'est pas sorcier - Ca coule de source

Publié le par La Caravane des Sources

Ajoutée le 27 mars 2013

Fred et Jamy suivent le chemin de l'eau : des sources ou des rivières jusqu'à nos robinets en passant... par les stations d'épuration ! Fred nous guide dans les circuits qu'empruntent l'eau potable et les eaux usagées. Nous verrons comment on élimine les gros déchets de l'eau et découvrirons tout du fonctionnement des bassins de filtration biologique de l'usine d'Ivry. Jamy nous explique d'où vient l'eau qu'on boit (le cycle de l'eau), comment on garde l'eau propre quand elle circule dans les canalisations et comment on épure l'eau dans une station.

Catégorie Éducation Licence Licence YouTube standard

Voir les commentaires

C'est pas sorcier - Eau en danger

Publié le par La Caravane des Sources

Ajoutée le 27 mai 2013

La chaine officielle de l'émission de France 3.

C'est pas sorcier, le magazine de la découverte et de la science.

Quel circuit l'eau potable emprunte-t-elle avant d'arriver à notre robinet ? Comment la débarrasse-t-on des nitrates, pesticides et bactéries en tous genres ?

  • Catégorie

  • Licence

    • Licence YouTube standard

Voir les commentaires

Catastrophe écologique au Brésil

Publié le par La Caravane des Sources

 

A l'aube de la COP 21 qui se tiendra à Paris, une catastrophe écologique majeure secoue en ce moment même, dans un silence quasi assourdissant, le Brésil.

Posté par Le Parisien TV sur vendredi 27 novembre 2015

Voir les commentaires

Quelle eau buvons-nous ?

Publié le par La Caravane des Sources

Voir les commentaires

The ocean Cleanup - Boyan Slat (news)

Publié le

Voir les commentaires

De l'importance des toilettes sèches ...

Publié le par Minthé

 

 

LA  GESTION  DURABLE   DE  L'EAU  DANS   LE  MONDE

 

D'après les travaux de Joseph ORSZAGH, précurseur.

Pour plus d'infos, consulter ce site:

www.eautarcie.org

 

 

 

J'ai installé, depuis 15 ans, ma grange, en respectant les recommandations

de J.Orszagh:

 

1) Récupération des eaux de pluie

 

2) Traitement des eaux grises, avec 5 bacs de phytoépuration avec les

     plantes, qui irriguent le jardin. 

 

3) Utilisation de toilette sèche avec la sciure de bois.     

 

4) Compost qui produit le terreau pour le jardin

 

En effet, les  "water closet" sont à l'origine, en grande partie, des boues

polluantes que l'on retrouve dans les stations d'épuration  (mélange de nos

matières fécales  et des rejets de produits chimiques dans les égouts)

Donc, au lieu de nourrir la terre , en faisant nos besoins dans l'eau, nous

détournons des millions de tonnes d'engrais et en plus, nous lui rendons

du poison.....

 

Si vous avez un jardin, pratiquez les toilettes sèches et le compost,

 

C'EST  UN  BONHEUR!

 

Chaque jour, j'envoie ce bonheur à la TERRE  et à  L' EAU!

 

MERCI

 

Nadj

Voir les commentaires

1 millions de clics pour sauver la Méditerranée ...

Publié le par Minthé

Parallèlement à notre cérémonie, prévue ce jeudi 17 mai à 15 h, Cérémonie à l'esprit de la Mer ( lien ), je viens de recevoir ceci (merci Isabelle !)

Etonnante synchronicité ...

Svp signez la pétition !

Merci

Minthé

 

 

 

Voir la version en ligne

 

    
      
 

 
 

 

 

Cannes,

ces milliards de paillettes qui empoisonnent la Méditerranée
et ses occupants seront bientôt dans vos assiettes...

A l'occasion du festival de Cannes, l'Expédition MED vous propose de découvrir en avant première une visite guidée : " les dessous de Cannes "; "Cannes à bout de Soufle" ; "Monaco, sous les yacths" ; .
Les projecteurs étant tournés vers le festival, il nous a semblé opportun de vous faire découvrir
pour information, un exemple sur l'origine des déchets qui se déversent régulièrement par tonnes
en mer et qui préfigure la catastrophe environnementale qui se déroule actuellement en Méditerranée. Des données récentes (schéma ci-dessous) illustrent la quantité conséquente de déchets flottants dans la région Provence et localisée au large des villes de Toulon, Cannes et Nice.

 

 

Les dessous de Cannes

 

 

"Cannes
à bout de Soufle"

"Monaco,
sous les yacths"

 

 

Carte des déchets flottants (densité/unité de surface). Source : Marine Nationale

 

Ces macrodéchets flottants, en plastique pour 80 à 90 % d'entre-eux, proviennent en majeure partie de la terre. Charriés par les fleuves, le vent et les eaux de ruissellement, ils sont dans un premier temps, responsables d'une véritable hécatombe animale qu'il devient urgent de dénoncer et de stopper.

1 Million d'oiseaux de mer
et 100 000 mammifères marins
meurent de nos déchets chaque année.

Par la suite, ils vont progressivement se dégrader et se fragmenter dans l'environnement marin en micro particules (5 mm). Les premières estimations réalisées sur les premières campagnes scientifiques de l’Expédition MED ont été évaluées à une quantité de 290 milliards, le nombre de microplastiques flottants sur les 10 à 15 cm d’eau qui dérivent en Méditerranéne. Au delà de la quantité ce sont les impacts sur la biodiversité et de réels risques sanitaires qui se pointent à l'horizon avec ces microplastiques.

En raison de leur petite taille, ces microplastiques sont confondus avec le plancton et ingérés par un large éventail d'organismes marins et impactent progressivement la chaîne trophique. Outre les effets directs (étranglements, occlusions,..), l'ingestion de ces micro-plastiques est aussi une voie par laquelle les produits chimiques passent dans la chaîne alimentaire. Le relargage de substances chimiques tels que les nonylphénols (NP), les éthers diphényliques polybromés (PBDE), les phtalates et le bisphénol A (BPA) dans la mer et les risques associés sont maintenant des sources repérées de contamination. Avec leur capacité à adsorber les polluants hydrophobes dans des proportions considérables, notamment pour les polychlorobiphényles (PCBs) et les DDTs présents dans l’eau de mer, ces microplastisques sont également à l'origine du transfert de ces polluants vers les organismes marins qui les ingèrent.

Les poissons sont-ils en train de devenir des concentrés de polluants ?

Colonisés par des micro-organismes, ces particules qui peuvent parcourir des miliiers de km grâce aux courants, contribuent également au transport d'espèces exotiques et invasives perturbant ou détruisant les écosystèmes locaux.

Il devient urgent de trouver des solutions pour stopper cette pollution.

 

Nous pouvons agir

L’Union Européenne reconnait aujourd’hui l’utilité des pétitions pour susciter de nouvelles lois.

Un des droits fondamentaux
du citoyen européen.

À tout moment, chaque citoyen, seul ou en groupe, peut saisir le Parlement Européen grâce au droit de pétition prévu à l'article 194 du traité CE. «Des Citoyens de l’Union, au nombre d’un million au moins, ressortissants d’un nombre significatif d’Etats-membres, peuvent prendre l’initiative d’inviter la Commission, dans le cadre de ses attributions, à soumettre une proposition appropriée sur des questions pour lesquelles ces citoyens considèrent qu’un acte juridique de l’Union est nécessaire aux fins de l’application de la Constitution.»

 

 

 

L'Expédition M.E.D a décidé d’utiliser cette possibilité pour convaincre les députés européens de légiférer sur la production des déchets et leurs dispersions dans l'environnement marin.
avec la pétition Européenne et Méditerranéenne :

« 1 Million de clics pour sauver la Méditerranée »

L’écho pour cette initiative citoyenne Européenne et Méditerranéenne à l'occasion du Festival de Cannes pourrait être une compensation pour l'environnement marin grâce au formidable levier que représente la manifestation afin d'interpeller, la population, les politiques et décideurs.

Merci de votre soutien.

Bruno Dumontet

Expédition MED

 

Facebook

Twitter

Google

Linkedin

Viadeo

Pinterest

 

Voir les commentaires

Du poison dans l'eau du robinet

Publié le par Minthé

Pour information, vous trouverez ci-dessous le résumé d' un film documentaire qui sera diffusé le lundi 17 mai sur France 3.   Diffusion à 20H35 suivi d'un débat, avec un titre choc ! A ne pas manquer !

 

TV : Lundi 17 mai 2010 à 20h35 sur France 3

Du poison dans l'eau du robinet

Un film de Sophie Le Gall

 

L' eau du robinet est-elle potable ?

Sans le savoir, des millions de Français boivent une eau trop chargée en aluminium, nitrates, pesticides, médicaments
 et en radioactivité. Dans certains cas, l' eau est même non-conforme aux  normes de précautions sanitaires. Ce danger invisible menace les foyers et la santé des Français, des plus jeunes aux plus âgés. Munie d' une valise multimédia équipée d' éprouvettes, Sophie Le Gall, la réalisatrice de ce documentaire d' investigation a parcouru la France pour recueillir les preuves de la contamination et interpeller les autorités.

 

Résultats de son enquête ?

 

Dans le Centre et en Ile-de-France, l' eau du robinet regorge de pesticides ou de nitrates, ces traitements chimiques qui sont soupçonnés d'être à l'origine de cancers.  Les autorités le savent mais elles délivrent régulièrement des dérogations qui permettent de distribuer une eau qui dépasse les normes pesticides ou nitrates.

 

Dans des villages d'Auvergne ou à Saint Etienne, les habitants boivent une eau blanchie avec de la poudre d' aluminium qui pourrait déclencher la maladie d' Alzheimer.  Les doses dépassent largement le seuil de risque fixé par certains scientifiques mais les autorités ignorent les dangers de ce neurotoxique.  La réglementation fait par ailleurs l' impasse sur le radon, ce gaz hautement radioactif, présent dans l' eau potable de plusieurs villages du Limousin.  Résultat, des habitants boivent une eau chargée en radon sans en être informés.

 

Depuis quelques années, des citoyens et des scientifiques isolés tirent la sonnette d' alarme sur ces toxiques qui coulent de nos robinets.  Partout en France, l' eau potable charrie désormais des résidus médicamenteux : antiépileptiques, aspirine, antidiabétique.  Nul ne connait l' impact sur la santé des populations exposées.

 

Pour décontaminer l' eau potable des Français, il faudrait bâtir des usines pour éliminer nitrates et pesticides, investir pour filtrer les molécules de médicaments, protéger les réserves d' eau des pollutions.  Mais les communes et les grandes compagnies de distribution de l' eau ne souhaitent pas que de nouvelles règles viennent compromettre leurs affaires.  En tant pis si les Français trinquent à leur santé.

 

Le documentaire sera suivi d' un post-scriptum présenté par Marie Drucker.  Cette partie est un prolongement du film, un lieu de discussions avec auteur réalisateur, témoin ou expert, pour que les téléspectateurs puissent se forger leur propre opinion.

 

Du poison dans l’eau du robinet - Un film de Sophie Le Gall - Produit par Ligne de Mire avec la participation de France Télévisions - Durée : 90 -  Diffusion : Lundi 17 mai 2010 à 20h35 sur France 3

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8